Businessman holding the coins

Plan de trésorerie : mode d’emploi

 
 
 
 
 
 
 
 
 

En tant que travailleur indépendant ne bénéficiant pas d’un financement externe, donc fonctionnant sur fonds propre, il faut assurément avoir un plan de trésorerie. Ceci est nécessaire pour voir et apprécier l’évolution financière de l’entreprise. De plus, le plan de trésorerie permet de vérifier si l’entreprise parvient à gérer correctement ses flux financiers. Autre intérêt du plan financier : il permet à tous les travailleurs indépendants d’évaluer le solde financier de leur société afin de voir s’ils sont en mesure, ou non, de régler les dépenses futures. Alors, à tous les travailleurs indépendants vous devez avoir un plan de trésorerie !

 
 

Qu’est-ce que le plan de trésorerie et comment le créer ?

 

Le plan de trésorerie se présente sous la forme d’un tableau dans lequel sont enregistrés les encaissements et les décaissements de l’entreprise. Aussi, ce tableau comprend 2 catégories majeures, à savoir celle des encaissements et celle des décaissements. Avant la case des encaissements, se situe une partie supérieure, dans laquelle est consigné le « solde trésorerie » en début de période. À la fin du tableau, un encart donne le solde à la fin de la période. Le plan de trésorerie se fait sur une période donnée que l’utilisateur peut lui-même définir. Mais, généralement, un cycle couvre un mois. Fonctionnellement, chaque colonne correspondrai donc à un mois (dans la cas présent).
Pour créer le plan de trésorerie, on commence par inscrire dans le tableau le solde au début de période. Ensuite, on remplit les parties correspondantes aux encaissements et aux décaissements.

 
 

Les encaissements

 

Dans la partie des encaissements sont consignés le chiffre d’affaires prévisionnel, les subventions reçues, le capital de départs, les augmentations de capital, les emprunts, les apports liés au compte courant, les impôts et les produits financiers. D’autres éléments peuvent être ajoutés par le tenant du plan de trésorerie selon le fonctionnement de l’entreprise.

 

trésorerie

 

Les décaissements

 

En ce qui concerne les décaissements, les éléments qui s’y inscrivent varient aussi selon les entreprises. De façon générale, on inclut dans cette partie les charges sociales, les loyers, les achats, les honoraires, les dépenses effectuées, les impôts, les charges financières, les salaires, l’assurance, les frais d’assurances, les réductions faites au capital, etc.

Il faut faire attention de ne jamais mettre dans le plan de trésorerie des montants hors taxes. Les montants doivent être TTC !

Après avoir rempli toutes les parties du tableau, on inscrit le solde en fin de période.

 
 

Intérêts du plan de trésorerie

 
Le plan de trésorerie présente d’énormes avantages. Il permet de connaître le solde mensuel de la trésorerie et son évolution à travers différents moments de l’année. De cette façon, on sait en même temps si on pourra ou non régler les dépenses du mois (les factures, les salaires, etc.).
 
 

Le plan de trésorerie permet de prévoir le solde négatif et d’anticiper les moyens à mettre en œuvre pour y faire face.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *