Découvrez dans cet article comment devenir consultant.

Comment devenir consultant

 

Cela fait des années que vous exercez dans le même secteur d’activité et vous sentez que votre expérience pourrait être utile à d’autres ? Peut-être êtes-vous un jeune retraité encore dynamique qui souhaite poursuivre son activité ? Devenir consultant est peut-être une évidence. Penchons-nous d’un peu plus près sur cette profession souvent mal connue.

Le métier de consultant

Apporter un conseil, voilà la mission principale d’un consultant. Cela paraît simple, et pourtant cette profession demande des compétences qui vont au-delà de la simple connaissance d’un secteur ou d’une activité. En effet, conseiller une entreprise, une association ou tout autre type de structures qui vous en fait la demande nécessite de maîtriser une certaine méthode de travail. Devenir consultant ne s’improvise pas du jour au lendemain. Afin de mener à bien une mission que l’on vous proposera, vous devrez être en mesure d’analyser correctement une situation, de proposer des solutions et d’accompagner la mise en oeuvre de ces solution par des outils adaptés à vos clients.

 

Dans quel secteur peut-on être consultant ?

Vous pouvez devenir consultant dans un nombre infini de secteurs, mais vous devez tenir compte de vos acquis professionnels : si vous avez travaillé 20 ans dans le secteur de la construction et que vous souhaitez tout à coup devenir consultant en politique, on vous demandera forcément de vous expliquer. Pire, vous êtes censé vous vendre à travers votre expérience. Cette profession implique de disposer d’une certaine expertise dans son domaine d’activités: on ne devient donc pas consultant en sortant du lycée avec un bac en poche. Il faut en général un minimum d’expérience, même après des études pointues. En effet, l’expérience va vous permettre de réagir plus efficacement au cas de figures qui se présentent à vous et d’être plus pertinent avec vos clients en étant capables d’argumenter sur la base du vécu.

 

Avantages et inconvénients

Les avantages de cette profession sont nombreux, à commencer par la rémunération si votre travail est reconnu. En effet, vous vendez votre expérience et une expertise dans un domaine. Ce métier est en général valorisé et les revenus vont avec. Le consultant, s’il travaille en indépendant, peut se permettre de choisir les missions qui vont l’intéresser le plus, ce qui peut en faire un métier passionnant. Se servir de son expérience pour accompagner autrui est dans tous les cas une expérience gratifiante. Cependant, ce job comporte aussi tous les défauts d’un métier indépendant: recherche laborieuse de clients, horaires flexibles et à rallonge, difficultés de travailler avec certains collaborateurs… la liste est longue.

Comment devenir consultant ?

 

À côté des cabinets de consulting qui emploient en leur sein des consultants, il existe de nombreux professionnels indépendants. Plusieurs statuts peuvent convenir afin d’exercer ce métier : portage salarial, entreprise individuelle, auto-entrepreneuriat. À vous de choisir lequel vous conviendra le mieux. Pensez également à faire une formation avant de vous lancer les yeux fermés dans cette nouvelle aventure. Mieux vaut bien se préparer pour savoir à quoi vous attendre. En effet, le métier de consultant demande d’être un véritable caméléon! Vous travaillerez parfois de votre bureau ou bien serez amenés à vous rendre in situ, chez votre client, enfin, si vous êtes indépendants, un tout nouveau monde s’ouvre à vous : celui de l’entreprenariat.

 

 

Crédit photo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *